La ville de Cenon revisite son plan propreté. Elle souhaite lutter contre la prolifération des dépôts sauvage, dans l’espace public. Ainsi réduire le volume des encombrants et déchets sauvages tout en stimulant les bonnes pratiques de gestion des encombrants et des déchets en général.

Pour ce faire, nous avons animé des ateliers de co-construction avec habitants.es, agents et élus.es. Ces ateliers enrichissent la réflexion des consultants et créatifs de l’agence pour proposer un plan de communication original s’inspirant du nudge responsable et de dispositifs simples pour sensibiliser la population de Cenon.

L’objectif est de diminuer les 1500 tonnes de dépôts sauvages et encombrants ramassées en un an par les agents de la ville dans les rues de Cenon. Ce ramassage représente le poids de 30 rames de Tram !!!! Nous avons conçu un dispositif en réalité augmentée 100 % responsable sans aucun appareil numérique pour faire prendre conscience de la masse que ça représente. Ce dispositif doit être mis enlacé d’ici fin décembre 2021. Une campagne d’affichage et de proximité s’est déroulée au mois de septembre pour lancer la nouvelle organisation du plan propreté.

Pour en savoir plus jeter un œil au blog de la ville de Cenon.

Quel différence faisons-nous entre concertation et co-construction ?

La différence pour nous se place dans les postures des uns et des autres qui s’inscrivent dans un fort climat de confiance et d’écoute. Ceci est rendu possible grâce au Comm’Working, méthode de co-construction inclusive qui prend en compte un élément clé : l’association à la prise de décision, pas ou peu existant dans la concertation. Nous attachons de l’importance à ce que le « contrat » passé avec le groupe de co-construction soit clair : qui décide quoi ? Et de fait, tout le monde a une place reconnue et sait de quoi il en retourne. Personne n’est trahi ou ne se sent trahi. Cette approche est issue de plus de dix années de pratique de co-construction et de plusieurs centaines d’ateliers menés depuis la création du Comm’Working.

« Je suis très contente et je trouve très intéressantes les méthodes utilisées pour mener la réflexion » estime Nadège P., habitante du quartier de Beausite à Cenon.

Découvrez le visuel de la campagne « Soyons dignes de Cenon » :

Vous avez un projet à nous faire connaître?

Oui, je veux en parler