Exposition du MEB réalisée par l’Atelier Eugène!, de l’Écosphère Aggelos

Mars 2024

L’atelier Eugène! de l’Ecosphère Aggelos a réalisé la scénographie de l’exposition « Le Monde en Résonances » en se servant de matériaux réutilisés. Une exposition qui se trouve au Musée d’Ethnographie de l’Université de Bordeaux (MEB) du 5 février au 28 juin 2024.

De quoi parle l’exposition « Le Monde en Résonances » au MEB ?

“Le Monde en résonances est tel ce monde dans lequel nous vivons, avec ses rituels connus qui nous rassurent et ses changements qui nous déstabilisent parfois. Ici, il faut tenter de rentrer en « résonance » avec ce monde qui nous entoure et avec son « moi » intérieur pour tenter d’avancer en confiance vers l’inconnu de la vie.”  indique le Musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux.

Le musée a mis en place un dispositif de découverte et d’expérimentation de la construction de soi et de son pouvoir d’agir, tels qu’ils sont abordés dans les approches contemporaines de la psychologie de l’orientation.

Concernant la scénographie, elle consiste à mettre en dialogue un univers foisonnant d’objets et d’œuvres représentant le monde avec des espaces propices au calme, invitant le visiteur à se plonger dans une réflexion personnelle autour de six thèmes : l’amour, l’amitié, l’adversité, la loi, le hasard et le soi.

Au MEB, comment s’organise l’exposition ?

“Il y a un premier voyage tourné vers vous-même qui est symbolisé par la moquette orange. Il y a plusieurs stèles et sur chaque stèle, une question vous sera posée. Pour le thème de la loi, par exemple, la question qui vous sera adressée est “Quelle est votre devise préférée ?” : à vous d’y répondre à votre manière ; cela peut nécessiter du temps.

Il y a un deuxième voyage tourné vers le Monde en général symbolisé par les espaces violets. Les objets exposés sont propres à chacun et pourront être exprimés de différentes manières pour chaque personne.” nous confie Mathias Belud, chef de projet.

Recyclage des matériaux de l’ancienne exposition au MEB

L’équipe d’Eugène était déjà à l’origine de la précédente exposition « La fabrique des innovations – Les coulisses de la recherche en santé ». Elle a réutilisé assez naturellement les matériaux utilisés à l’époque pour donner vie à la nouvelle exposition : “Le Monde en Résonances”.

Dans cette méthode de réutilisation, il est primordial de s’assurer du démontage complet de l’ancienne exposition qui puisse préserver soigneusement les éléments à réemployer comme par exemple les cloisons en tasseau de pins, les panneaux de médium, et bien d’autres.

Cette démarche écoresponsable a permis de minimiser le gaspillage tout en préservant la mémoire de l’exposition précédente.

Un inventaire astucieux des matériaux disponibles

En collaboration avec le musée et l’atelier Eugène, la scénographe Marie Corbin a mené un inventaire détaillé de tous les matériaux disponibles a été établi, recensant chaque cloison, chaque panneau, offrant ainsi une base solide pour la création de « Le Monde en Résonances. »

  • Les panneaux en tasseau de pins, en médium et en mélaminés ont été réutilisés et peints afin de trouver une nouvelle vie dans cette exposition.
  • Les vitrines en plexiglas et l’espace orangé en coton gratté ont été réutilisés pour créer une atmosphère immersive.
  • Moment important : la pose de la moquette, baptisée le « CHEMIN, » sur laquelle des plantes artificielles ont été intégrées, ce qui ajouter une dimension organique à l’exposition.

Un travail d’équipe avec l’Ecosphère Aggelos

Pascal de Gordon et Thomas Glantenay ont participé à la phase de soclage, travaillant en collaboration avec la médiatrice culturelle et responsable d’exposition du MEB, Lucia Bienvenu, la scénographe Marie Corbin, le chef de projet Mathias Belud et le commissaire d’exposition, Jacques Pouyaud. Ensemble, ils ont déterminé la position idéale des objets, choisissant comment les accrocher, où les suspendre de manière à trouver la composition la plus harmonieuse.

Visite du Musée par l’équipe de l’Écosphère Aggelos

Qu’as-tu pensé ou ressenti lors de cette exposition ?

Mathilde“La décoration est épurée et classe. Les différentes pièces reculées nous donnent une impression d’endroits intimistes qui donnent envie de se livrer.”

Candice“Quand je regardais les objets avec Mathilde, nous n’avions pas du tout la même perception des choses. Les boîtes nommées “Les enfants” par Victor Segalen, lui faisaient penser aux dents de lait qu’elle déposait dans ses boîtes, enfant, tandis que moi elles me faisaient penser à des poupées russes. Ce qui est intéressant c’est qu’aucune réponse n’est fausse, nous pouvons imaginer ce que nous souhaitons.”

Insa – “J’ai beaucoup aimé ces exercices introspectifs. La musique m’inspire dans la vie de tous les jours. Dans cette exposition, l’artiste a souhaité nous partager ses ressentis, ses doutes, ses questionnements à travers la musique et des questions personnelles. Cela m’a beaucoup fait réfléchir sur moi et ma perception des choses.”

Alice“Dans chaque thème, il y avait une ambiance différente, c’était apaisant et très intéressant.”

En savoir plus sur le Musée d’Ethnographie de Bordeaux…

Le musée d’Ethnographie de l’université de Bordeaux est un musée universitaire installé depuis 1894 dans les locaux de la faculté de pharmacie et de médecine de Bordeaux (aujourd’hui connus comme l’université des sciences humaines et sociales de Bordeaux). Il dispose d’un fonds rassemblant près de 6000 objets ethnographiques issus de 5 continents différents.

Voir toutes les références
Vous avez une idée ? Un projet ?
Contactez-nous
Icone pour ouvrir l'outil d'accessibilité