Le règne du contenu différenciant

Depuis quelques années, le web est social et repose sur les algorithmes. Les clés d’une bonne stratégie de social média sont avant tout les histoires que l’on raconte.

Dans la civilisation du poisson rouge dont parle Bruno Patino, l’émotion est partout. Certains comme Loïc Blondiaux parle de « démocratie des émotions », d’autres comme Anne-Cécile Robert parle « d’une société de l’émotion » là où la philosophe Catherine Kintzler parle elle d’une « dictature avilissante de l’affectivité ».
Oui, c’est un fait incontournable, l’émotion est au cœur des réseaux sociaux et fait émerger cette notion incontournable d’engagement. Oui là où il y a de l’émotion générée, il y a des dérives possibles avec son lot de « fausses sciences », de « post-vérité » et de rumeurs qui se répandent. Oui il faut lutter contre ces aspects binaires et toujours amener de la nuance, de la couleur et du sens dans l’approche que nous pouvons avoir des réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, les contenus permettent la différenciation, l’émotion et l’interaction pour cocher au maximum les différents leviers des algorithmes sociaux. Ces robots programmés par des humains, rappelons-le toujours, ont beaucoup évolué et encouragent la création très soutenue de contenus en chassant notamment le principe de fermes à clic avec ces contenus identiques et sans saveur qui se démultipliant il y a encore quelques années.

Tous ces contenus participent à la montée en puissance de la communication, à la valorisation des partenaires, à l’incarnation d’un événement par les intervenants ou encore à la fidélisation d’une audience. Ils peuvent être de toute sorte : interviews, podcast audio, reportages, remontages, gifs…

L’événement est une mine d’or pour le contenu

Avec un événement, les angles éditoriaux sont nombreux et correspondent bien aux objectifs des différents réseaux sociaux investis. C’est cette dimension qu’explore depuis plus de 10 ans l’équipe de Triple C, engagé dans l’Ecosphère Aggelos à travers le concept d’événement augmenté.

L’un des métiers de Triple C, est d’animer des communautés pour mobiliser largement autour d’événements, de marques, de concepts. Et bien souvent l’un des défis réside dans la préparation et l’optimisation du temps passé.
Le tournage d’une simple interview par exemple, peut générer un certain nombre d’autres contenus. Il peut y avoir par exemple :

  • L’intégralité en vidéo
  • Chaque séquence en vidéo
  • L’intégralité en podcast audio
  • Des photos des coulisses du tournage, idéales pour certains supports
  • Des pastilles vidéo courtes avec des messages promotionnels (teasing, formats très courts…)
  • La retranscription écrite de l’interview, idéale pour alimenter le community management en verbatims très fidèles voire en proposant une tribune légèrement réécrite à partager sur LinkedIn.
  • Chaque contenu doit être formaté pour répondre aux logiques des différents supports. Le sous-titrage devenant incontournable.
  • N’oublions pas des contenus qui peuvent être poussés en direct pendant le tournage sur Twitter ou Instagram par exemple mais également sur les plateformes de communication interne des entreprises…

Avec Triple C, un simple tournage d’une heure peut donner lieu par exemple à une vingtaine de contenus différents qui pourront servir les objectifs de chaque support de communication.


Ces dernières semaines, Triple C a réalisé un certain nombre de contenus qui s’inscrivaient tous dans la mise en place de stratégies digitales.

  • Avec le ministère de la Justice : enregistrement d’entretiens longs avec des juristes à distance dans plusieurs langues pour alimenter un colloque autour du thème de la coopération judiciaire européenne.
  • Avec le CMSO : vidéo de recrutement pour la marque employeur.
  • Avec le Moniteur des pharmacies : micros-trottoirs, teasers pour des événements.
  • Avec l’interprofession Fibois : vidéos pour valoriser des projets lauréats pour le prix régional de la construction bois.
  • Avec Bordeaux Métropole : reportages menés dans les écoles de la métropole pour démontrer l’impact de projets menés autour du développement durable. Ces reportages alimentaient des émissions spéciales.
  • Avec ADI-Nouvelle Aquitaine : réalisation d’interviews pour alimenter le community management au long cours et la montée en puissance sur les réseaux sociaux d’événements.

Pour aller plus loin sur le thème de l’émotion

Vous avez un projet à nous faire connaître?

Oui, je veux en parler